Sélectionner une page

A Verneuil, l’hommage à la Normandie et aux Normands oubliés du monde


A Verneuil, l’hommage à la Normandie et aux Normands oubliés du monde

Du 23 au 31 mars, l’Espace Saint-Laurent à Verneuil-d’Avre-et-d’Iton accueille une exposition inédite, « Tout, vous saurez tout sur les Normands », organisée par l’Association des Philatélistes et Collectionneurs de Verneuil et des Pays d’Avre et d’Iton. Rencontre avec Olivier Gardinot, son président.

 

Quel est le principe de l’exposition ?

Le principe, c’est d’apporter des informations sur la Normandie pour que les Normands soient fiers d’être Normands, et de donner ainsi cette idée d’être ambassadeur de la région. C’est une exposition de timbres, une exposition qui rassemble un peu plus de 3000 pièces philatéliques, donc assez conséquente, et qui tourne sur des thèmes aussi variés que le patrimoine, l’histoire, les personnages célèbres, les navigateurs, le terroir… tout ce qui aborde la Normandie.

En quoi est-elle inédite ?

Je pense que par le volume de documents rassemblés, c’est une première. Le fait de consacrer une exposition sur un même thème, c’est également assez rare en philatélie. D’autre part, le fait d’y apporter des animations en plus, et qui permettent au public de pouvoir s’approprier la manifestation, y compris les gens qui n’y connaissent rien en philatélie, c’est assez unique. C’est un évènement tout public, gratuit, qui s’adresse aux enfants, aux adultes, aux philatélistes, à ceux qui ne le sont pas, c’est ouvert à tout le monde.

Quelles spécificités pourra-t-on y trouver ?

Je pense qu’il y a des choses qu’on ne connaît pas. En allant chercher la philatélie dans le monde entier, on peut trouver des personnages normands absolument inconnus ici, et qui sont célèbres ailleurs… Je pense par exemple au navigateur Dumont d’Urville, certes assez connu en France mais qui l’est beaucoup plus en Océanie, où l’on retrouve des timbres dans des pays que l’on connaît à peine. Nous avons également un agronome qui a été honoré à Cuba, un personnage très connu là-bas, et qui est né à Dieppe. On retrouve aussi la Princesse Isabelle du Brésil, qui vivait au château d’Eu, assez peu connue pour nous Normands, alors qu’elle est célèbre au Brésil pour y avoir aboli l’esclavage.

Comment avez-vous préparé cette exposition ?

C’est quelque chose comme 4 ans de recherches, plus ou moins intensives, et très intensives sur les deux dernières années, qui ont permis de faire ce travail. Je suis parti de plusieurs choses. On a la chance d’avoir un site internet qui est consacré aux timbres sur la Normandie, proposé par un passionné. C’était déjà une vraie bonne base de travail. Ensuite, j’ai fait des recherches dans ma collection personnelle pour trouver tout un tas d’idées, puis sur des sites pour aller regarder, commune par commune, dans la région, les célébrités et voir si l’une ou l’autre pouvait se retrouver sur un timbre ou autre document. J’ai eu plein de surprises. Tout ce qui est présenté figure dans ma collection. Ce sont des choses que j’avais ou que j’ai acheté ces dernières années pour compléter.

Comment vous est venue l’idée ?

L’année dernière, nous avions organisé l’exposition à l’occasion de la Fête nationale du timbre. La Normandie me trottait dans la tête depuis longtemps, et vu l’intérêt des visiteurs et du maire de Verneuil, c’est comme cela que nous avons eu l’idée d’étendre l’évènement à une semaine, contre deux jours l’année dernière. Nous avons donc décidé pour l’animer, d’organiser des manifestations en journée et le soir, pour essayer de faire en sorte que les gens viennent et reviennent.

Quel genre d’animations ?

Par exemple, il y aura un concert de chorale le mercredi soir, avec des chansons normandes ou sur la Normandie ; on propose aussi une projection de contes de Maupassant au premier étage de l’espace Saint-Laurent. Le samedi de l’inauguration, le 23, nous aurons un groupe folklorique qui sera présent toute la journée, parfois dans l’exposition, parfois dans la ville. Il y aura également des dentellières, des jeux anciens et traditionnels, des lectures de contes (NDLR : à noter que la lecture de contes en normand aura lieu non pas le samedi 23 mais le vendredi 29) …

La Normandie a donc un rayonnement ?

Il y a des régions qui ont une identité très forte, et on se dit souvent que ce n’est pas encore le cas en Normandie. Pourtant, en préparant l’exposition, j’ai été surpris par la quantité d’informations… je ne pense pas pouvoir ne pas faire la même chose dans une autre région. Elle est très connue à travers le monde, il y a énormément de timbres sur le Débarquement qui citent la Normandie, c’est assez hallucinant. Cela montre bien que la région est extrêmement connue, sur des points certes précis, mais tout de même !