article
Dernièrement en Normandie

« Jazz in Couette » : cherche logement convivial au plus proche du festival

« Jazz in Couette » : cherche logement convivial au plus proche du festival

crédit : Pierre-Yves Le Meur

Depuis 2011, dans le cadre de Jazz sous les Pommiers, l’office de tourisme de Coutances propose un service pour le moins innovant, en invitant les habitants de la commune ou alentour à héberger des festivaliers contre rétribution. Peu de route et beaucoup de rencontres, de quoi profiter du festival en toute convivialité.

Le bien nommé « Jazz in couette », est un service entièrement géré par Coutances tourisme - qui fournit aux propriétaires visites de contrôle, convention d’hébergement, conseils pour l’organisation de l’accueil - les hôtes restant libres de fixer leurs tarifs.

Regards croisés de Marie-Pierre Ferrand et de Sylvaine Boury, sympathiques Manchoises qui offrent couettes et sourires respectivement depuis 3 et 6 ans.

Des rencontres, des échanges

« Nos enfants étaient partis, nous avons une grande maison, on s’est dit : pourquoi pas ? » Cela fait 6 ans que Sylvaine Boury, comptable et bénévole engagée, ouvre le domicile familial aux festivaliers de Jazz sous les Pommiers. « Nos trois enfants sont grands, il n’y a plus personne à la maison et cela permet de rencontrer des gens. » Avec son mari Marc-Antoine, elle met une chambre à disposition, chaque année, en fonction de ses disponibilités. « J’ai une vie très occupée, entre le travail, les petits-enfants, le cinéma comme bénévole… mais nous sommes ouverts aux rencontres, à la convivialité : on ne le fait que pour Jazz sous les Pommiers. » 

Cela nous plaît de rencontrer des gens

 Une ouverture vers les autres que partage Marie-Pierre Ferrand, 55 ans, de Bricqueville-la-Blouette. Assistante dans le milieu agricole pendant 34 ans, on lui diagnostique un cancer du sein en 2011. « C’était une épreuve, bien sûr, mais aussi une profonde remise en question. » Il y a deux ans, elle quitte son emploi et prend une année sabbatique. L’objectif : prendre soin d’elle et réfléchir à un métier qui lui correspond. « J’avais du temps. Des amis de la commune faisaient Jazz in Couette, avec Bernard, mon mari, nous aimons bien rencontrer des personnes différentes, on s’est donc lancés. »

Marie-Pierre Ferrand à Bricqueville-la-Blouette

Des festivaliers de tous horizons 

Aujourd’hui vendeuse à domicile dans le domaine du bien-être, Marie-Pierre ouvre sa maison pour la 3ème année. Et se souvient de sa première fois : « Nous avons été un peu surpris : nous avons accueilli un couple qui venait de Torigni-sur-Vire. Dans notre tête, les gens intéressés par ce type d’hébergement venaient de plus loin. » L’année suivante, ce sont deux Vendéens qui profitent de l’hospitalité du couple. A chaque fois, le courant est passé. « Le couple de Torigni est revenu l’année suivante. En principe, ce sont des gens qui aiment bien communiquer, sinon ils iraient à l’hôtel » analyse Marie-Pierre, qui s’adapte, dans tous les cas, à la personnalité de ses invités

Une fois, j’ai déposé un couple à la plage, je suis revenue les chercher 3 heures après 

Au cœur du centre-ville de Coutances, dans une ruelle calme et dégagée, Sylvaine et Marc-Antoine ont également toujours eu de bons retours. « Ça se passe très bien. Chacun est libre d’aller et venir, ils ont la clé de la maison. Certains sont même revenus deux années de suite. » Le petit-déjeuner est propice aux échanges. « C’est simple, pas formel… j’en ai même qui me font la vaisselle ! » note Sylvaine dans un sourire. Musiciens amateurs, passionnés de jazz, Rennais, Parisiens… le festival attire de nombreux publics. « Nous avons eu également un couple qui venait d’Avignon pour voir leurs petits-enfants et faire le festival avec eux. » 

Sylvaine Boury à Coutances

Jazz : festival normand incontournable

Le festival Coutançais, les deux Manchoises le connaissent presque depuis sa première heure. « Cela fait 33 ans que nous habitons Coutances » précise Sylvaine. Originaire du Finistère, elle rencontre Marc-Antoine lors de leurs études en Bretagne. « Au départ, nous nous sommes installés en région parisienne, puis on a eu l’opportunité de revenir dans l’ouest. » Heureux hasard qui leur permet d’élever leur premier enfant en Normandie, « avec une vraie qualité de vie, près de la mer. » Chaque année, elle essaie d’assister à quelques concerts. « Cette année, nous n’en ferons que quelques-uns : nous profiterons des animations de rue avec nos petits-enfants que nous gardons quelques jours. »

J’ai toujours le cafard la semaine d’après !  

Née à Muneville-le-Bingard, à quelques encablures de Bricqueville, Marie-Pierre n’a jamais quitté sa Normandie. « On a commencé à aller à Jazz sous les Pommiers quand nos enfants étaient petits. » Les spectacles de rue, quasi permanents, font la joie des passants, petits et grands. « Aujourd’hui, je suis grand-mère, c’est avec ma petite-fille que j’y vais ! » souligne-t-elle avec enthousiasme. Comme à chaque édition, le couple a réservé cette année 7 à 8 concerts. Ce qu’ils préfèrent ? Les musiques du monde, les créations, les inédits. « C’est une semaine que l’on aime beaucoup : on sort pas mal, on prend le temps, on voit plein de gens, on discute… parfois, on rentre même après les gens qu’on héberge ! » 

Crédit : Pierre-Yves Le Meur

Jazz in Couette en bref :

  • Le principe du Jazz in couette est très simple : les habitants participent au festival Jazz sous les Pommiers, qui se tient, cette année, du 5 au 12 mai, en proposant leur(s) chambre(s) afin d’héberger les festivaliers.
  • Les chambres chez l'habitant sont une alternative, un type d’hébergement « privilégié », pour accueillir les festivaliers et les aider à préparer leur séjour durant la période de forte fréquentation du festival. Les habitants de Coutances et alentours peuvent donc mettre à disposition leurs chambres d'amis et proposer aux festivaliers un hébergement (nuit et petit-déjeuner) au plus proche du festival.
  • Les réservations sont entièrement gérées par Coutances tourisme qui fournit aux propriétaires un pack « location » (visites de contrôle, convention d’hébergement, conseils pour l’organisation de l’accueil…). Le propriétaire reste libre de fixer ses tarifs. 
  • Les habitants pouvaient proposer leur hébergement jusqu’au 31 mars, date d’ouverture de la billetterie abonnés et comités d’entreprise. Le service est proposé depuis 2011 et est plébiscité par les festivaliers qui reviennent souvent par ce biais (53 « couettes » en gestion en 2017 pré-réservables en ligne).

Pour réserver : https://www.tourisme-coutances.fr/a-voir-a-faire/jazz-sous-les-pommiers/jazz-in-couette/


Recevez notre newsletter

Et restez informé des actualités de Normandie Attractivité par email !

Conformément aux articles 39 et 40 de la loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification ou d’opposition aux informations qui vous concernent que vous pouvez exercer auprès du Correspondant Informatique et Libertés de la Région Normandie : cil@normandie.fr

S'inscrire