article
Dernièrement en Normandie

La Normandie, terre de lin

La Normandie, terre de lin

On l’oublie souvent, et pourtant : la Normandie est la première région productrice de lin au monde, avec près de 80% de la production mondiale française, dont 55% produite en Normandie. Une fibre naturelle et écologique notamment exploitée dans l’Eure ainsi qu’en Seine-Maritime et dans le Calvados.

Sur le plateau du Neubourg, la société Linière du Ressault de la famille Lamerant cultive et transforme le lin depuis 1919. En 2015, l’activité de peignage – mise à l’arrêt pendant 10 ans face à la forte concurrence des marchés asiatiques – a été relancée. Aujourd’hui, l’entreprise est portée par la 4ème génération, Didier Lamerant, qui se prépare à transmettre le flambeau à sa fille Anne. Rencontre.




Du sol à la raquette

L’exploitation, qui couvre 5000 hectares, emploie 80 personnes, répartis dans 10 corps de métiers. "La force du lin, c'est qu'il est complètement dans l'air du temps : on n'utilise pas d'OGM, ni de produits chimiques. Nous n'avons aucun déchet : tout ce qui rentre dans l'usine est commercialisé, rien n'est perdu" explique Anne Lamerant.

Début février à fin mars, les graines de lin sont semées. Après 100 jours de végétation – et un seul matin de floraison ! -, le lin est arraché en juillet avant d’être séché au contact du sol (ce qu’on appelle le rouissage) en août : ces circonstances naturelles permettent de séparer les fibres. A l’issue de ce processus, les agriculteurs constituent et entreposent des balles de lin, utilisées tout au long de l’année pour le teillage et le peignage.

Le lin fibre a plusieurs débouchés, dont le plus connu est la mode, l’habillement et le linge de maison, mais on le retrouve également dans la papeterie, les matériaux composites, l’isolation… 

Par exemple, nous avons un nouveau débouché dans les sports et loisirs puisqu’on peut avoir des skis ou des raquettes de tennis avec du lin, ce qui ouvre d’autres perspectives 

Relance d’une activité

Une fois récolté, le lin passe au teillage, où la fibre est extraite de la paille. Puis c’est le peignage, une activité rare, puisque la Linière du Ressault fait partie des 4 recensés en France, après avoir relancé cette activité en 2015. Grâce à un technicien de maintenance et des opérateurs salariés depuis une trentaine d’années, les nouvelles équipes ont ainsi pu être formées à l’interne. Ce procédé particulier bien souvent intégré aux filatures, consiste à nettoyer plus profondément les fibres, en enlevant les impuretés, puis à les paralléliser pour obtenir un ruban continu, que les filateurs, vont utiliser pour faire du fil. "C’est important de garder notre savoir-faire et de fidéliser notre personnel. Nous avions affaire à une machine qui n’avait pas été en activité pendant 10 ans mais que nous avions malgré tout entretenue" précise la gérante.

C’est la dernière étape dans leur processus de transformation avant d’envoyer les fibres de lin aux filatures, principaux clients.

C’est assez puissant de dire qu’on a fermé une usine pendant 10 ans et de la faire revivre, quand on sait la compétition qu’il y a avec l’Asie. C’est génial de pouvoir dire que l’on redémarre parce qu’on est bien situés dans le marché, que l’on fait un produit de qualité, avec une machine de qualité. On est très contents de former des jeunes à ce métier, de leur expliquer qu’il faut y croire !


Chiffres clés :

  • On recense 5000 exploitations en France, ce qui est 5 fois plus important que la culture de blé
  • 24 teillages en France emploient plus de 1000 salariés 
  • 4 peignages recensés en France dont une en Normandie, par la Linière du Ressault

Recevez notre newsletter

Et restez informé des actualités de Normandie Attractivité par email !

Conformément aux articles 39 et 40 de la loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification ou d’opposition aux informations qui vous concernent que vous pouvez exercer auprès du Correspondant Informatique et Libertés de la Région Normandie : cil@normandie.fr

S'inscrire