article-success-stories
Success Stories

Adrien Savary : créatif conscient, technicien polyvalent, curieux bienveillant... et normand !

Adrien Savary : créatif conscient, technicien polyvalent, curieux bienveillant... et normand !

©Zoé Cavaro

Jeune Normand féru de cinéma, Adrien Savary a approfondi sa passion au festival Off Courts de Trouville, qui l’a inscrit dans la 2ème édition de son dispositif Talents en Court. Du 6 au 12 novembre, il s’envolera pour Montréal au festival Cinémania comme membre du jury jeunesse. Portrait.

Une affaire de météo

« Créatif conscient, technicien polyvalent, curieux bienveillant » : voilà une succession d’adjectifs engageants que l’on peut lire sur la carte de visite d’Adrien Savary, 23 ans. Son truc à lui ? Le cinéma. Originaire de Lisieux, le jeune homme s’intéresse à tout ce qui touche au 7ème art : caméra, photographie, lumière, machinerie, étalonnage, maintenance, réparation… « J’aime le cinéma depuis longtemps, mais je n’avais pas idée d’en faire un métier » précise le jeune homme. Cinéphile « sans le savoir », Adrien grandit dans la campagne de Lisieux et enchaîne, par temps de pluie, VHS, DVD, Bluray, avec son père qui l’initie aux classiques français.

Si j’aime le cinéma, c’est un peu grâce au temps normand

 « A l’origine, grand amoureux des bêtes que je suis, je voulais être vétérinaire, mais étant nul en maths, j’ai dû changer d’orientation… » explique-t-il en riant. L’année de la première, il quitte la scientifique du lycée lexovien pour l’un des 3 établissements normands qui propose la spécialité cinéma, à Trouville-sur-Mer. Mais après le bac, un grave accident de moto le contraint à repousser ses études supérieures. Alité pendant 3 mois, il effectue les 7 mois suivants à Paris pour faire du street-marketing. Repéré par son chef d’équipe, ses missions se font plus épanouissantes : direction le Grand Palais pour le festival du cinéma Paradiso, en collaboration avec MK2 Agency. « Même si je m’occupais de la logistique et des stands, cela me raccrochait au cinéma » se souvient Adrien.

©Zoé Cavaro

Trouville - Nantes - Trouville

De retour sur la côte normande pour une saison touristique, le jeune homme hésite. Fac d’arts du spectacle à Caen ? « Pas assez challenging. » ESP – l’Ecole Supérieure de Publicité – à Paris où il est accepté ? « Pourquoi pas ». A deux semaines de la rentrée, c’est finalement une école de cinéma à Nantes qui l’emporte : une place s’est libérée au dernier moment à Cinécréatis, qu’il finance grâce à un prêt. Caméra, lumière, machinerie, étalonnage, montage… Les cours s’enchaînent sous la pression financière : « seul 2 élèves sur 3 passent en 2ème année, et encore 10 de moins en dernière année… j’avais l’impression d’avoir une épée de Damoclès au-dessus de moi. » Motivé, Adrien franchit les trois années avec succès.

Le festival Off Courts, c’est devenu une tradition, je le fais tous les ans

Fraîchement diplômé RNCP niveau II concepteur/réalisateur spécialisation image, Adrien est brièvement retourné en Normandie pour participer à Off Courts, le festival international de courts-métrages. « J’ai connu l’association Off – Studio Off-Courts en arrivant à Trouville, ils ont été très gentils avec moi dès le début. Ce sont eux qui m’ont mis sur mes premiers tournages : ils me mettaient en régie à observer, j’aidais à bloquer les routes, à apporter les couvertures… ». Festivalier et bénévole lors des 4 éditions précédentes, cette 5ème participation au festival le révèle cette fois au sein du dispositif « Talents en court Normandie ». Mené pour la 2ème année, il vise à repérer et à accompagner des jeunes talents au potentiel artistique identifié. Avec 3 autres jeunes, Adrien devra ainsi écrire et développer un scénario qu’il défendra, devant des producteurs, lors du prochain festival en septembre 2019.

©Zoé Cavaro

Curiosité insatiable 

L’histoire ne s’arrête pas là. Prochaine étape à Montréal, dès le 6 novembre, pour Cinémania, le festival de films francophones. Sélectionné avec trois autres jeunes, il participera au jury jeunesse de la délégation francophone. « C’est grâce à Samuel Prat d’Off Courts, qui m’a fait passer le lien du concours… il fallait rédiger une critique d’un film, parler de soi. » Une candidature directe et sincère, et le jury ne s’y est pas trompé. Prêt à dégainer son smartphone et l’appli Sens Critique qu’il préfère à Allociné, Adrien, curieux, est toujours à l’affût de recommandations. Depuis un mois, il effectue un des deux stages nécessaires pour confirmer son diplôme. Premier pas chez Eye Lite Paris, une boîte de location, où le jeune Normand apprend la maintenance aux départements caméra et lumière, autre des compétences qui l’intéressent.

Si j’arrive à être technicien dans l’image, sur des tournages de films ou de séries, dans de belles productions, je serai très content 

Et pour la suite ? « J’aimerais bien apprendre à faire du développement de films, de 16 mm et 35 mm, parce que je suis un grand fan de l’argentique. » Avide de nouvelles connaissances, Adrien souhaite avant tout les rencontres guider son avenir... d’une formation à Louis Lumière pour le 35 mm à la réalisation de clips pour des copains, ce fan de Scorsese et des twists ingénieux ne s’interdit rien. Également féru de voyage, il a, par exemple, hâte d’entreprendre un périple initiatique avec son bagpack à l’autre bout du monde… « J’irai vendre du Calvados au Pérou ! » lance-t-il dans un clin d’œil. Qui sait…

©Zoé Cavaro

Bon à savoir : 

La coordination du dispositif Talents en Courts est assurée par l’Association Off – Studio Off-Courts, en collaboration avec le CECI – Moulin d’Andé, l’Association Normandie Images et Jabran Productions ; avec le soutien et en partenariat avec la Région Normandie et le Centre national du cinéma et de l’image animée. Cette deuxième promotion est parrainée par le comédien réalisateur et producteur David Strajmayster.

« Jusqu’à la garde » : 

C’est le film coup de cœur d’Adrien cette année. 1er long métrage de Xavier Legrand, le film retrace le parcours d’un couple en plein divorce dans une ambiance insolite, et une mise en scène très forte.

Recevez notre newsletter

Et restez informé des actualités de Normandie Attractivité par email !

Conformément aux articles 39 et 40 de la loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification ou d’opposition aux informations qui vous concernent que vous pouvez exercer auprès du Correspondant Informatique et Libertés de la Région Normandie : cil@normandie.fr

S'inscrire