Sélectionner une page

Fécamp Grand’ Escale : un événement pour célébrer l’imaginaire et vivre le rêve maritime


Fécamp Grand’ Escale : un événement pour célébrer l’imaginaire et vivre le rêve maritime

Du 1er au 5 juillet, la ville de Fécamp organise et accueille la 1ère édition d’un grand festival culturel maritime : Fécamp Grand’ Escale. Sur terre comme sur mer, la ville célèbrera son patrimoine à travers une série de manifestations ouvertes à tous.

Fécamp Grand Escale : célébrer l’histoire maritime

Une fête maritime à Fécamp, rien de plus naturel ! Pêche au hareng depuis le 11ème siècle, pêche morutière depuis le 16ème, construction navale de célèbres bateaux… la municipalité a imaginé un évènement d’envergure pour célébrer la richesse de l’histoire et du patrimoine maritime de la ville portuaire. Un festival pour tous, qui se déroulera sur terre, comme sur mer. « Il couvre tous les domaines de la culture maritime : les légendes, les chansons, les façons de faire, les recettes de cuisine mais aussi la construction navale, les différentes typologies de bateaux, les représentations du monde maritime, en photographies ou en peinture… Sans oublier les techniques de navigation, et les manœuvres » explique Pascal Servain, secrétaire général de l’association organisatrice.

Des animations sur mer…

Qui dit festival maritime, dit tout naturellement, animations sur l’eau ! Dans le cadre majestueux des falaises du Pays de Caux, et de la côte d’Albâtre, entre Fécamp, Yport, et Etretat, le festival mettra à l’honneur différents types de bateaux. « Il y aura des bateaux prestigieux, comme le Bellem par exemple, et des bateaux plus petits, des canots à l’aviron. Nous avons également prévu des sorties en mer avec de jolis bateaux comme la Granvillaise ou le Renard. Avec des navigations possibles d’une durée de 2h à la journée », précise Pascal Servain. Bateaux traditionnels et de plaisance, petits ou grands, voiliers du patrimoine européen, grands-voiliers au long cours, mais aussi doris, faerings, oselvars seront de la fête ! « Nous aurons aussi l’Etoile du Roy, une reconstitution d’une frégate du 18ème, qui évoque les pirates, les corsaires et un vapeur du début de siècle. L’idée est aussi de donner de la verticalité dans le bassin de Bérigny à Fécamp. »

… Comme sur terre !

Sur terre, le festival rendra hommage à la culture maritime via une série d’animations : expositions de photographies anciennes ou contemporaines, démonstrations de construction navale, films, littérature, jeux, cabaret, dégustations, fanfares… « Il y aura des concerts tous les jours, sur plusieurs scènes. Nous thématiserons les répertoires en fonction des journées : par exemple, un jour sera dédié à la musique fécampoise, avec de la musique traditionnelle et des chants de marins, ou des artistes locaux. Un autre jour sera dédié au Havre : une ville importante pour l’environnement maritime, avec les cap-horniers, les baleiniers mais également importante dans l’histoire du rock ! Il y aura aussi des thèmes internationaux qui mettront en exergue la Pologne, l’Angleterre, la Belgique… » Le célèbre trophée Armand-Hayet, concours international de chants de marins, se déroulera pour la première fois dans la cour de la Boucane du grand quai, l’une des anciennes saurisseries qui servaient à fumer le hareng, restaurée récemment.

Deux invités d’honneur

Pour cette première édition, le festival convie deux invités d’honneur : les Basques et la Normandie. Les premiers, de l’association Albola, viendront présenter quelques éléments de leur patrimoine maritime, commun, notamment, sur la pêche à la baleine. « Ils sont par ailleurs soutenus par l’UNESCO dans leur projet de reconstruction du San Juan, un baleinier du 16ème siècle d’après une épave retrouvée dans le golfe du Saint-Laurent. » En tant que seconde invitée, la Normandie sera mise à l’honneur via des jeux traditionnels, des bateaux, et des produits gastronomiques. Le festival contribuera également à fêter Normandie impressionniste : « Nous sommes dans l’esprit de reconstituer, grâce à nos petits canots normands, les paysages de Courbet, de Manet… » précise le secrétaire. Une autre manière de s’immerger visuellement dans ce célèbre courant esthétique, si lié aux paysages normands.

 

Plus d’infos à venir à cette adresse : https://www.fecampgrandescale.com/