Sélectionner une page

Ils voguent vers le Brésil pour sensibiliser à la maladie de Crohn


Ils voguent vers le Brésil pour sensibiliser à la maladie de Crohn

A tout juste 23 et 24 ans, Pierre-Louis Attwell et Calliste Antoine s’apprêtent à réaliser leur première Transatlantique ensemble. Ils prendront le départ de la Jacques Vabre en class 40, le 27 octobre prochain. La célèbre course au large suit la route du café depuis 1993, et rallie Le Havre à Salvator de Bahia au Brésil.

Atteint de la maladie de Crohn (maladie inflammatoire chronique du système digestif) depuis ses 16 ans, Pierre-Louis ATTWELL s’est lancé le défi de sensibiliser le grand public à cette maladie peu connue, et ainsi redonner de l’espoir aux personnes malades.

En 2017, il crée le projet « Vogue avec un Crohn » dont l’objectif est de réaliser des grands défis sportifs à la voile. Solitaire du Figaro, Normandy Channel Race, et maintenant Jacques Vabre, rien n’arrête notre jeune Honfleurais.

« Je suis heureux et fier d’en être arrivé là, c’est beaucoup de travail, de la recherche de partenaires, d’entraînements, de courses préparatoires, la Transat, c’est vraiment l’aboutissement de tout ce travail. Je suis vraiment content d’y participer » Pierre-Louis

Une « super expérience » qu’il partage avec Calliste, son co-skipper (originaire de Granville). Les deux jeunes Normands se sont rencontrés lors de leur première participation à la solitaire du Figaro, il y a deux ans.

« On a grandi ensemble dans la course au large, on a découvert ensemble les premières galères de ce sport et aujourd’hui, on forme un binôme super complémentaire » Pierre-louis.

Calliste a quant à lui déjà effectué une traversée de l’Atlantique lors de la Transat Québec Saint-Malo 2016. Il a rejoint le projet Vogue avec un Crohn, il y a un an et demi. Il est « très excité » à l’idée de repartir à la conquête de cet océan.

« On a parlé très vite de sa maladie, et j’ai compris que ce ne serait pas un problème pour la Transat (…) Notre objectif, c’est déjà d’arriver au bout, de faire une bonne participation avec notre bateau, et d’essayer de se classer devant les bateaux de la même génération que le nôtre. » Calliste

Les deux jeunes Normands sont très fiers d’emporter dans leur voile les léopards normands, ancien sponsor (Région Normandie) de leur bateau (class 40 135). Des voiles qu’ils ont décidé de garder pour continuer de représenter leur Normandie même à l’autre bout du monde.

« On est toujours au milieu des merveilles du territoire, avec le Mont-Saint-Michel, Chausey… on passe nos vies entre les ports de Granville, Cherbourg, Ouistreham et Le Havre, donc oui, nous sommes très attachés à la Normandie, et c’est une fierté de pouvoir le montrer sur nos voiles » Calliste