Sélectionner une page

Le point sur les perspectives économiques 2019


Le point sur les perspectives économiques 2019

©CROEC

Chaque trimestre, le Conseil Régional de l’Ordre des Experts-Comptables (CROEC) de Normandie publie un baromètre de l’activité sur le territoire. Éclairage sur ces bons indicateurs économiques qui placent la Normandie comme une région dynamique avec Damien Charrier, président du CROEC de Normandie.

Quels sont les indicateurs clés ?

Les indicateurs que nous analysons le plus sont l’activité, c’est-à-dire le chiffre d’affaires des entreprises ; l’investissement et dans un futur proche, l’emploi. Ensuite, nous descendons dans le détail. Nous sommes capables de l’analyser par zone géographique – un département voire une agglomération – par secteur d’activité ou par taille d’entreprise.

Que révèlent les chiffres du 3èmetrimestre ?

Pour le 3ème trimestre 2018, on constate une croissance de l’activité qui s’aligne quasiment avec le niveau français. La France par rapport au trimestre de référence est à 101,8, tandis que la Normandie est à 101, 9. Mais on note que dès le début 2018, la croissance normande est supérieure à la croissance française. 

Concrètement, quelles sont les tendances au niveau de l’activité ?

Quand on l’analyse sur plusieurs trimestres consécutifs, les tendances courant 2018 confirment qu’il y a des départements qui s’en sortent bien, notamment le Calvados au dernier trimestre, ainsi que la Manche, l’Eure voire la Seine-Maritime qui reste correcte, tandis que malheureusement, l’Orne reste en queue de peloton. Cela se confirme au niveau des agglomérations même si globalement cela reste positif pour l’ensemble des départements.

Le deuxième point saillant, c’est que le secteur de la construction repart à la hausse, ce qui est une bonne nouvelle puisque c’est l’un des secteurs qui avait été gravement touché par la crise.

Depuis le 4ème trimestre 2015, on remarque aussi que le chiffre d’affaires a toujours été à la hausse, ce qui permet de constater la reprise. 

Autre point important, c’est que l’on voit qu’il y a plus de croissance dans les entreprises qui sont au-delà d’un million d’euros. Cela ne veut pas dire que les plus petites ne sont pas en croissance mais cela signifie que le taux de croissance est plus important chez les entreprises qui réalisent plus d’un million de chiffre d’affaires. 

Et côté investissements ?

Il y a une bonne nouvelle sur l’investissement. Après deux trimestres plutôt en repli en matière d’investissements, on observe que l’indice trimestriel est très favorable avec une très forte progression de +4%. Nous sommes en décalage avec la France qui est plutôt en repli avec -3%. Et c’est dans l’Eure qu’il y a eu le plus fort taux d’investissement lors de ce 3ème trimestre.

Quels sont, selon vous, les atouts de la Normandie ?

Ils sont liés aux territoires. Chaque territoire a ses spécificités. Mais nous avons notamment des pôles d’innovation, dont les principaux sont Caen, Rouen et Le Havre. Ces pôles attirent un certain nombre de jeunes entreprises et de groupes qui ont une politique de Recherche et Développement. C’est une force du territoire. En ce moment, une délégation normande est partie au CES de Las Vegas et tous les ans, la Normandie fait partie des plus grosses délégations françaises. Il y a clairement une politique en faveur de l’innovation en Normandie, qu’elle soit régionale, relayée par les collectivités, les agglomérations, les associations de développement économique… Il y a également toute l’activité liée au tourisme, qu’il soit mémoriel, dans les terres ou sur les côtes. Un tourisme qui devrait être fort en 2019, avec le 75ème anniversaire ou l’Armada. Il ne faut pas oublier aussi toute l’activité liée à l’agroalimentaire, la présence des pôles de compétitivité, autour de l’automobile ou du cheval par exemple. C’est la somme de tout cela qui fait que cela fonctionne.

Bon à savoir :

L’indicateur économique : De manière générale, c’est une donnée qui se mesure par rapport à une autre donnée, c’est-à-dire par rapport à une référence. Cette référence est soit liée au passé, soit liée à un objectif, soit liée à quelqu’un d’autre. 

Les chiffres : L’activité déclarative des experts comptables, c’est 2 millions d’entreprises clientes au niveau national, et 5 millions de bulletins de salaire, ce qui couvre une partie très importante de la population active, hors fonctionnaires et salariés des grandes entreprises. Les chiffres sont donc des chiffres réels, liés aux déclarations. Ils sont consolidés au niveau national, enrichissent un réservoir de données qui permettent au CROEC d’avoir ensuite une vision sur le territoire. Ce baromètre est également garanti parce que les données sont anonymisées. 

1ère région de France pour l’emploi salarié dans la logistique, 1ère région énergétique de France par l’activité économique et l’emploi, 1er complexe portuaire français (HAROPA), 2ème région pour l’export dans des secteurs variés, 1ère région productrice de coquillages, de saumons et 2ème région de pêche maritime, dans le top 3 des régions aéronautiques et spatiales avec 20 000 emplois et 150 entreprises de la filière… la Normandie regorge d’atouts ! Voici quelques-unes des tendances 2018 qui confirment les très bons indicateurs de 2017 :

  • +62 % d’investissements étrangers
  • 9ème région métropolitaine pour son PIB avec 90,3 Mds d’euros
  • Production totale d’électricité : 64 228 GWh ; soit 12,1% de la production nationale, dont 1861 GWh pour l’électricité d’origine renouvelable dont 64% d’origine éolienne. L’éolien représente une capacité de 643 MW soit 5,5% de la capacité nationale (données 2016)
  • Indicateurs du climat des affaires, supérieurs à la moyenne nationale (+ 1 point pour l’industrie, + 2 points pour les services).
  • L’emploi salarié total, de 1,16 million de personnes au 2nd trimestre 2018(90% des emplois) a augmenté de 0,2% par rapport à la même période l’an dernier. Le tertiaire marchand domine avec 490 200 personnes, tandis que l’industrie représente un effectif salarié de 195 800 personnes (+ 0,3%)
  • Le taux de chômage de 9% au second trimestre 2018 en Normandie est en baisse de 0,4% en variation annuelle
  • Le nombre de créations d’entreprises a fortement augmenté entre 2017 et 2018, avec +12,7% en glissement annuel : + 3,9% dans l’Eure, + 7,5% dans l’Orne, + 9,1% dans la Manche, + 15,8% en Seine Maritime et + 18,3% dans le Calvados. Le dynamisme est porté par la création de sociétés (+7,4% sur les 12 derniers mois)
  • Depuis 2016, plus de 1200 projets d’entreprises soutenus par l’Agence de Développement pour la Normandie (Adn)
  • En 18 mois d’exercice, le guichet unique « Ici je monte ma boîte » s’est traduit par :
  • 12 000 créateurs et repreneurs potentiels accueillis, dont 7000 ont bénéficié d’un diagnostic personnalisé ; 2 900 ont été accompagnés afin de concrétiser leur projet et 850 ont bénéficié d’une intermédiation financière ; un retour à l’emploi pour plus de 2/3 des créateurs d’entreprises accompagnés. 70% des bénéficiaires du dispositif sont des demandeurs d’emploi, 10% sont des bénéficiaires des minimas sociaux ;
  • Ce dispositif a conforté la dynamique économique normande. Le rebond de la création /reprise d’entreprises, amorcé depuis la fin de l’année 2017 (+3.7 % de plus qu’en 2016), s’est en effet confirmé en 2018 avec un essor plus important en Normandie que sur le territoire métropolitain (+ 6.2 % en Normandie depuis le début de l’année 2018 contre + 4,9% au niveau national).
  • + de 91% de réussite du dispositif ARME d’accompagnement des entreprises en difficulté, avec 393 entreprises (soit près de 9800 salariés) accompagnées depuis 2016
  • A l’occasion du Conseil National de l’Industrie en septembre 2018, le Premier Ministre a annoncé une liste de 124 Territoires d’Industrie qui feront l’objet d’un accompagnement pour le développement de leur industrie. 10 territoires normands bénéficieront de ce dispositif.