Sélectionner une page

Le véritable Cherbourg : un parapluie qui résiste au temps


Le véritable Cherbourg : un parapluie qui résiste au temps

Un film populaire dans le monde entier, des musiques enivrantes, et surtout, une boutique de parapluies devenue célèbre, et pourtant… inexistante à l’époque.C’est à partir de ce constat que Jean-Pierre Yvon, 22 ans après la sortie du film de Jacques Demy, crée en 1986 la marque et sa manufacture Le Véritable Cherbourg en plein centre-ville. Aujourd’hui, c’est son fils, Charles Yvon, qui a repris l’entreprise.

« L’idée de base de mon père, c’était de créer une marque complète avec le modèle adapté à chacun. On veut des parapluies résistants – le modèle anti-bourrasque peut résister à des vents de 155 km/h-, élégants et fabriqués à Cherbourg en plein cœur de ville. » Charles Yvon, PDG de la manufacture du Véritable Cherbourg.

Près de 37 étapes manuelles sont nécessaires à la fabrication d’un parapluie. Un savoir-faire d’excellence reconnu par l’Etat, la manufacture est labellisée EPV – Entreprise du Patrimoine Vivant.

Depuis début septembre, le parapluie figure par ailleurs dans la boutique officielle de l’Élysée, avec d’autres produits 100% made in France. Les ventes permettront de financer la restauration du palais présidentiel.

« Nous avons été sélectionnés pour représenter avec d’autres marques la fine fleur des entreprises françaises, qui fabriquent sur le territoire. C’est une fierté et un vrai passeport pour l’export. »

Plus de 10 000 parapluies sortent de l’usine chaque année, dont 15% pour l’export. Après avoir conquis les Français, l’entreprise continue de viser l’international, notamment le Japon.

Avec Le Véritable Cherbourg, le parapluie est devenu un objet sentimental qui se transmet de génération en génération, mais pas seulement…

L’entreprise aime innover et vient de déposer trois brevets pour l’invention du Parapactum, un parapluie de sécurité, déjà adopté pour la protection des présidents de la République et autres célébrités.

Musiques:
The Underscore Orkestra – PBnj
bach – Major Prelude